Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

Recherche avancée

U3MC U3MC

Accueil > Recherche > Projets


  • Version PDF

Arts de l’attention. Pratiques médiatiques et travail social.

Mis à jour le 27 novembre 2016

Yves Citton (Litt&arts, GRESEC)

 
 


Le projet en bref


Ce projet de recherche-expérimentation vise à croiser les compétences, les sensibilités et les besoins accumulés par quatre types d’acteurs qui n’ont que trop peu l’occasion de collaborer : des chercheurs et étudiants universitaires en humanités et sciences sociales, des artistes, des travailleurs sociaux et des personnes en difficultés d’insertion professionnelle. Pour ce faire, il propose de monter des ateliers au cours desquels un artiste partage sa familiarité pratique avec un certain medium de création (la photographie, le cinéma, le récit, la mise en scène) pour montrer comment la focalisation attentionnelle propre à ce medium engage un soin attentionné envers les subjectivités engagées dans cette relation.

On entend souvent dire – non sans raison – que les (nouveaux) media menacent notre attention par leurs sollicitations multiples, qui tendent à dissoudre notre capacité de concentration et à nous détacher de notre environnement présentiel. Ce projet prend le contrepied de cette idée commune, en explorant la capacité qu’ont les media de nous rendre plus attentifs et plus attentionnés dans nos interactions avec autrui – pour autant qu’on nourrisse ces interactions des pratiques et des savoirs issus des expérimentations artistiques.

Les objectifs

Explorer la puissance des media.
Ce projet repose sur une intuition simple : les pratiques artistiques consistent à explorer, expérimenter et raffiner certaines puissances encore inédites de nos appareils et dispositifs médiatiques (caméras, appareils-photos, microphones, scénographies, écrans), et ces explorations nous permettent de prendre un meilleur soin des relations sociales médiatisées par ces dispositifs.
Connecter les Humanités et la Maison de la création et de l’innovation avec le monde du travail social.
La spécificité de ce projet vient de son effort pour faire interagir des groupes de participants n’ayant que trop rarement l’occasion de partager des collaborations productives: des personnes rencontrant des difficultés à s’insérer dans les régimes d’emploi; des travailleurs sociaux; des étudiants de master 2 et des doctorants en lettres, arts du spectacle, médiation culturelle, communication et sociologie de l’université de Grenoble-Alpes; des artistes invités.
Raffiner nos pratiques attentionnées.
Le projet prendra la forme d’une série d’ateliers au cours desquels un artiste ou un animateur viendra partager avec ce public mélangé sa connaissance et son maniement d’un certain medium, en montrant comment ce medium peut donner lieu au développement de pratiques plus finement ou plus efficacement attentionnées envers les personnes impliquées dans la situation d’interaction.
Expérimenter un partage mutuel de compétences.
Même si chaque atelier sera organisé autour d’un intervenant extérieur, chargé de proposer, animer et diriger un certain protocole interactionnel créatif impliquant l’ensemble des participants, les séances reposeront sur des principes d’égalité des intelligences, de symétrie attentionnelle et de renversement des relations habituelles entre assistants et assistés.  Artistes invités et universitaires seront appelés à considérer les travailleurs sociaux comme les experts les mieux au fait des pratiques de médiation qui constituent leur travail quotidien.

Pour savoir plus sur les activités programmées...
  • Version PDF

Maison de la création - Université Grenoble Alpes
CS 40700 - 38058 Grenoble Cedex 9